Autres animations

La Médiathèque

Projection-Tribune
Trois courts métrages présentés et décryptés par leurs réalisateurs. Le rôle des trois intervenants est de commenter, critiquer, questionner les films de chacun d'entre eux et apporter ainsi des angles de vue nouveaux. Ces entretiens seront filmés et donneront lieu à une émission dont la diffusion sera proposée le samedi 18 octobre à 15 h 00

Films projetés :

Nine de Bernard Cauvin
Un film improvisé. Nine est une petite fille née avec le siècle. Nous avons 40 ans d'écart. Je ne suis pas son père. Je cherche à filmer son esprit «imaginaire, pensées, peurs, croyance». Pour ce faire, nous entrons dans un jeu.

Text'time de Franck Na
Le texte a ici une place prépondérante puisqu'il incarne le personnage principal. Mais qui est le Texte? Dans le cinéma, on parle de dialogue. C'est le dialogue qui bien souvent entraîne la narration. Oui, mais avec Text'time, le texte est un fantôme qui habite la comédienne, qui lui fait part de ses états d'âme.

Edmond Léon,
Mémoires Photographiques 1954/1975 de Laurent Régnier Portrait réalisé à l'occasion de la préparation d'une exposition de photographies d'Edmond Léon intitulée « Rencontre avec l'Ardèche dans les années 60 ». Edmond Léon est un vieux monsieur discret qui, tout doucement, est en train d'oublier le passé... Il était donc important de répondre à la demande de sa femme : faire connaître un travail photographique engagé dans les années 60.

Maison des Jeunes et de la Culture

Leçon de cinéma par Benoît Mariage et Bouli Lanners

Les deux réalisateurs/comédiens belges viendront partager avec le public leurs diverses expériences cinématographiques - 1 h 30 min

Echange étonnant et peut être des traces à suivre...(apéritif offert par la MJC)

A propos de Benoît Mariage
C'est avec Le Signaleur, un court métrage qu'il tourne en noir et blanc en 1997, que Benoît Mariage est révélé aux yeux de la critique internationale et du grand public. Ce film reçoit de nombreuses récompenses, dont le Grand Prix de la Semaine Internationale de la Critique à Cannes en 1997 et le Prix du Jury International de Clermont-Ferrand en 1998. Ce succès lui permet d'écrire et de réaliser son premier long-métrage de fiction, Les Convoyeurs attendent (1999). Le film est sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes et cité aux Césars en 2000 en tant que Meilleure Première Oeuvre. En 2002, Le cinéaste réalise L'Autre, dans lequel on retrouve l'acteur belge Jan Decleir. Avec la comédie douce-amère Cowboy, il retrouve pour la troisième fois son compatriote Benoît Poelvoorde.

A propos de Bouli Lanners
Multipliant les rôles dans des films souvent absurdes et poétiques, Bouli Lanners incarne un entraîneur dans Les Convoyeurs attendent (1999). En 2004, on aperçoit sa silhouette imposante dans deux films très différents : Quand la mer monte de Yolande Moreau et Gilles Porte et Un long dimanche de fiançailles. Il ajoute bientôt une nouvelle corde à son arc : auteur de Travellinckx (1999) et Muno (2001), deux courts qui ont fait le tour des festivals, il réalise en 2005 son premier long métrage, Ultranova (présenté à la Berlinale). Après son apparition dans Enfermés dehors, d'Albert Dupontel, il donne la réplique à son compatriote Benoît Poelvoorde dans Cowboy de Benoît Mariage, il figure également au casting de J'ai toujours rêvé d'être un gangster, puis repasse derrière la caméra, pour mettre en scène Eldorado.

pages logos 2017