• Les longs métrages 2016 - Mimosas

    "Mimosas" de Oliver Laxe

  • Les longs métrages 2016 - Ma'Rosa

    "Ma'Rosa" de Mendoza

  • Les longs métrages 2016 - Ixcanul

    "Ixcanul" De Jayro Bustamante

  • Les longs métrages 2016 - Guibord s'en va t'en guerre

    "Guibord s'en va t'en guerre" de Philippe Falardeau

  • Les longs métrages 2016 - Une semaine et un jour

    "Une semaine et un jour" de Asaph Polonsky

  • Les longs métrages 2016 - Le Voyage au Groenland

    "Le Voyage au Groenland" de Sébastien Betbeder

  • Les longs métrages 2016 - Isola

    "Isola" de Fabianny Deschamps

  • Les longs métrages 2016 - Amama

    "Amama" de Asier Altuna

  • Les longs métrages 2016 - Voir du pays

    "Voir du pays" de Delphine Coulin et Muriel Coulin

  • Les longs métrages 2016 - Diamond island

    "Diamond island" de Davy Chou

  • Les longs métrages 2016 - Folles de joie

    "Folles de joie" De Paolo Virzi

Rencontre

Au revoir

Réalisé par Mohammad Rasoulof

Au-revoirIran – 1h40 - Avec Leyla Zareh, Fereshteh Sadreorafai, Shahab Hoseini

Un Certain Regard - Prix de la mise en scène : Festival de Cannes 2011

Dans la situation désespérée de l’Iran d’aujourd’hui, une jeune femme avocate à qui on a retiré sa licence d’exercer, est enceinte de quelques mois. Elle vit seule car son mari journaliste vit dans la clandestinité. Traquée par les autorités, et se sentant étrangère dans son propre pays, elle décide de fuir. Quand le vernis à ongles devient symbole de liberté...

«Be Omid E Didar» - «au revoir» en français - est un film subtil et intelligent sur le désir de liberté et les représailles qui s’en suivent en Iran. Il est étonnant que Mohammad Rasoulof, condamné à la prison et interdit de travail, ait été autorisé à tourner ce film extrêmement critique. Aujourd’hui ce cinéaste est devenu un emblème de la répression artistique en Iran. Il y a lieu de se demander pourquoi le gouvernement iranien a accepté le film... peut-être en réaction aux critiques incessantes soulevées dans le monde entier par la condamnation de Mohammad Rasoulof et Jafahr Panahi pour propagande contre le régime.

Un ciné-un goûter

Brendan et le secret de Kells

Réalisé par Tomm Moore

Animation - Irlande - 1h15
C’est en Irlande au 9ème siècle, dans l’abbaye fortifiée de Kells, que vit Brendan, unjeune moine de douze ans. Avec les autres frères, Brendan aide à la construction d’une enceinte pour protéger l’abbaye des assauts réguliers des vikings. Sa rencontre avec Frère Aidan, célèbre maître enlumineur et «gardien» d’un Livre d’enluminures fabuleux mais inachevé, va l’entraîner dans de fantastiques aventures.

Ce film a reçu le Prix du Public au Festival du Film d’Annecy en 2009. «Une iconographie luxuriante transforme ce récit d’apprentissage en une épopée fabuleuse. L’univers visuel est d’une telle splendeur qu’il maintient le spectateur dans un état de rêve éveillé, du début à la fin.» Le Monde

A partir de 7 ans

En partenariat avec logo-eyguebellelogo-pasquier

Avant-première

Corpo celeste

Réalisé par Alice Rohrwacher

corpo-celesteSuisse-Italie - 1h40 - Avec Yle Vianello, Anita Caprioli, Salvatore

Marta, 13 ans, lutte pour se réacclimater au sud de l’Italie après dix ans passés en Suisse.
Tourmentée, les yeux brillants, elle observe la ville, prête attention à ses sons et à ses odeurs, mais continue à se sentir comme une étrangère. Marta va faire sa confirmation et suit des cours de catéchisme. Elle va être confrontée à la morale de la communauté catholique locale. De l’expérience des règles à la décision courageuse de se couper les cheveux, Marta commence pour la première fois depuis son retour en Italie à construire sa propre vie.

Née en Toscane, Alice Rohrwacher est diplômée de l’Université de Turin en littérature et philosophie. Elle a réalisé un segment du film collectif Checosamanca. A 29 ans, Corpo Celeste est son premier long métrage, qu’elle a entièrement écrit et réalisé


Avant-première

Las Acacias

Réalisé par Pablo Giorgelli

las-acaciasArgentine, Espagne -1h25 - Avec German de Silva, Hebe Duarte, Nayra Calle Mamani

Caméra d’Or - Festival de Cannes 2011

L’autoroute qui relie Assomption à Buenos Aires.Un camionneur doit conduire une femme qu’il ne connaît pas. Plus de 1500 kilomètres sont à parcourir. Las Acacias est la trace filmée d’un voyage en camion d’un homme, d’une femme et d’un enfant. L’homme est routier, depuis de longues années, autant dire un garçon du genre taiseux. La femme,  paraguayenne, qu’il mène à bon port, lui est inconnue - c’est une passagère, que son patron lui a demandé de véhiculer. On la soupçonne immédiatement d’être pauvre, en tout cas assez fauchée pour ne pas avoir trouvé d’autre ressource que ce vétuste véhicule pour parcourir, avec un bébé dans les bras, les 1 500 kilomètres de route qui séparent Asunción del Paraguay et Buenos Aires.

Ils roulent, et nous roulons avec eux. Ils parlent peu, car ils n’ont pas l’habitude. Las Acacias montre combien le cinéma peut être un art très simple, très direct. La saveur étrange de ce film, la façon dont il réussit à faire du bien tient sans aucun doute à cela : il ne s’agit pas tant ici d’un voyage que d’une trajectoire de vie. Un huis clos splendide et jamais ennuyeux !

Rencontre

Le Mammouth Pobalski

Réalisé par Jacques Mitsch

Le-Mammouth-PobalskiFrance - 2005 - 39 minutes - Avec Roger Souza, Muriel Bénazéraf, Alain Dumas, Nathalie Andres, Jean-Pierre Beauredon, Elsa Berger, Christelle Boizanté, ...

Pierre-Victor Bouvier, explorateur français, débarque en Oubalski (Sibérie Orientale) à la recherche d’un mammouth laineux congelé... Il découvrira dans ce petit pays inconnu un patrimoine naturel extraordinaire, des traditions ancestrales et un folklore unique !

Le secret de Chanda

Réalisé par Oliver Schmitz

Le-secret-de-ChandaAfrique du Sud - Allemagne- 1h46 - Avec Khomotso Manyaka, Lerato Mvelase, Harriet Manamela16h00

Une mère berçant sans relâche une petite forme inerte. Un père volant l’argent du couple pour oublier sa douleur dans l’alcool. Une jeune fille de 12 ans traversant les rues poussiéreuses et accablées de soleil, pour se rendre seule chez le croque-mort et y choisir un minuscule cercueil. Un bébé vient de mourir. Dans cette township des environs de Johannesburg, le malheur touche toutes les familles, mais le mal ne dit jamais son nom. Rumeurs et dénis, croyances et regards lourds cachent une indicible réalité.

Avant-première

Les neiges du Kilimandjaro

Réalisé par Robert Guédiguian

Les-neiges-du-KilimandjaroFrance - 1h30 - Avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, Maryline Canto, Grégoire Leprince-Ringuet, Anaïs Demoustier, Adrien Jolivet.

Bien qu’ayant perdu son travail, Michel vit heureux avec Marie-Claire. Ces deux-là s’aiment depuis trente ans… Leurs enfants et leurs petits-enfants les comblent… Ils ont des amis très proches… Ils sont fiers de leurs combats syndicaux et politiques…
Ce bonheur va voler en éclats avec leur porte-fenêtre devant deux hommes armés et masqués qui les frappent, les attachent, leur arrachent leurs alliances, et s’enfuient avec leurs cartes de crédit.

Issu d’un milieu ouvrier, Robert Guédiguian s’intéresse très tôt aux questions politiques. Après avoir fini une thèse, il travaille sur la demande de René Féret au scénario de Fernand. Déçu par la politique, il trouve dans le cinéma un nouveau moyen de parler de ce qui lui tient à coeur, le monde ouvrier. Il réalise alors son premierfilm Dernier été, avec déjà Ariane Ascaride et Gérard Meylan qui joueront dans tous ses films.
Dernier Été (1980) ; Rouge Midi (1985) ; Dieu vomit les tièdes (1989) ; L’argent fait le bonheur (1993) ; À la vie, à la mort (1995) ; Marius et Jeannette (1997) ; À la place du coeur (1998) ; À l’attaque !(2000) ; La ville est tranquille (2000) ; Marie-Jo et ses deux amours (2002) ; Le Promeneur du Champ-de-Mars (2005) ; Le Voyage en Arménie (2006) ; Lady Jane (2008) ; L’Armée du crime (2009) ; Les Neiges du Kilimandjaro (2011)

Avant-première

Les Vieux Chats

Réalisé par Sebastián Silva et Pedro Peirano

les-vieux-chatsChili - 1h28 - Avec Bélgica Castro, Alejandro Sievking, Claudia Celedón, Catalina Saavedra

Isidora et Enrique vivent une retraite paisible dans leur appartement cossu de Santiago du Chili. Une nouvelle panne d’ascenseur et la visite impromptue de Rosario, la fille tempétueuse d’Isidora, viennent troubler la quiétude des lieux.

Pedro Peirano et Sebastián Silva ont souhaité travailler à nouveau avec Bélgica Castro (La Nana – 2009) avec laquelle ils sont devenus amis depuis le premier film de Sebastián, La Vida Me Mata. A 90 ans, cette comédienne de théâtre légendaire au Chili a déja une carrière bien remplie, ce qui ne l’empêche pas d’être toujours partante pour les projets de ces deux réalisateurs. Tourné dans le véritable appartement de la comédienne (avec son véritable époux et ses propres chats), cette fiction autour de la folie oscille sans cesse entre drame et comédie.

Avant-première

Noces éphémères

Réalisé par Reza Serkanian

Noces-ephemeresIran –1h23- Avec Mahnaz Mohammadi, Hossein Farzi Zadeh, Javad Taheri

Une société qui étouffe les désirs et les aspirations individuelles. Une relation entre le jeune et fougueux Kazem et sa belle-soeur Maryam. Une ville iranienne où se pratique une coutume étrange : le mariage à durée déterminée.

A contre-courant des vents qui soufflent entre l’Iran et l’Occident, Reza Serkanian, réalisateur franco-iranien, entreprend en 2006 de réaliser un long-métrage dans son pays d’origine. Il nous fait entrer au coeur de la société iranienne, déchirée entre modernité et tradition, entre aspirations et moralité. Avec subtilité et retenue, il nous parle de l’Iran, préférant toujours la profondeur et l’authenticité à l’écume médiatique de notre vision de ce pays.

Rencontre

Rue des Cités 

Réalisé par Carine May et Hakim Zouhani

Rue-des-CitesFrance – 1h08 Avec Tarek Aggoun, Mourad Boudaoud,
Adilse a vingt ans. Vingt ans de vie passée à arpenter les trottoirs gris, à errer avec ses potes et à retaper des scoots. Il parle peu, observe beaucoup et balance un regard énervé et déçu sur le monde qui l’entoure. À la maison, un petit frère, une soeur et un grand-père Algérien. Une grande soeur qui a coupé les ponts passe pour remplir le frigo de temps en temps. Ce matin-là, Adilse ne trouve pas son grand-père dans l’appartement. Il découvre que ce dernier a réservé un vol pour l’Algérie, sans lui en parler. Adilse va passer la journée à le chercher.

Tahrir (Place de la Libération)

Réalisé par Stefano Savona

TahrirFrance-Italie - 1h30 - Documentaire18h00

Le Caire, février 2011. Des jeunes Égyptiens font la révolution. Ils occupent la place Tahrir jour et nuit. Ils disent, crient, chantent, avec des milliers d'autres Égyptiens, ce qu'ils n'ont pas pu dire à voix haute jusqu'ici. Les répressions sanguinaires du régime attisent la révolte: à Tahrir on résiste, on apprend à discuter et à lancer des pierres, à inventer des slogans et à soigner les blessés, à défier l'armée et à préserver le territoire conquis - un espace de liberté où l'on s'enivre de mots. Tahrir est un film écrit par les visages, les mains, les voix de ceux qui ont vécu ces journées sur la place Tahrir. C'est une chronique au jour le jour de la révolution, aux côtés de ses protagonistes.

Inédit

The Strength of Water

Réalisé par Armagan Ballantyne

The-Strength-of-WaterNouvelle-Zélande – 1h26 avec Hato Paparoa, Mélanie Nouvelle Mayall-Nahi

Kimi et Melody, des jumeaux de dix ans, vivent avec leurs frères et soeurs sur la ferme de leurs parents dans une communauté maorie isolée sur la côte nord ouest de la Nouvelle-Zélande. L’arrivée de Tai, un jeune homme sans attache, décidé à s’installer dans la maison ayant appartenue à son grand-père, est à l’origine d’un accident tragique. Kimi devra trouver la force de vivre séparé de sa soeur Melody. Tai, quant à lui, devra affronter l’hostilité de  la communauté qui voit en lui un fauteur de troubles et un porte-malheur ; il sera aidé par Tirea, une adolescente solitaire.

Originaire de Nouvelle-Zélande, Armagan Ballantyne a d ’abord étudié le cinéma à Prague à la FAMU et ensuite à l’école de Cinéma de Sydney l’Australian Film Television and Radio School. The Strength of Water est son premier long-métrage après les courts Tripple Word Score (1999), Little E cho Lost (1999) etLily and Ra (2008).

The world is big

Réalisé par Stephan Komandarev

the-world-is-bigBulgarie-Hongrie - 1h45 - Avec Carlo Ljubek, Miki Manojlovic, Hristo Mutafchiev

Après un accident de voiture, Alex, un jeune Bulgare élevé en Allemagne, devient amnésique. Pour tenter de le guérir, son grand père organise son retour dans son pays d’origine, la Bulgarie. Ce périple initiatique à travers l’Europe permettra à Alex de retrouver sa mémoire et son identité.

The World is Big, adapté d’un roman autobiographique d’Ilja Trojanow, est le second long métrage de Stephan Komandarev. Empreint de réalisme, ce road movie est placé sous le signe de la mémoire, de l’identité, et qui questionne chacun d’entre nous. Qui sommes-nous ? Quelles sont nos racines ?

pages-logos-2015 2